Tout savoir sur la chirurgie du nez (rhinoplastie)

Accueil » Santé Pratique » Tout savoir sur la chirurgie du nez (rhinoplastie)

La rhinoplastie est l’une des interventions chirurgicales les plus fréquentes en chirurgie plastique. La rhinoplastie peut diminuer ou augmenter la taille du nez, modifier la forme de la pointe ou du dos, rétrécir les narines ou modifier l’angle entre le nez et la lèvre supérieure. Elle corrige également les problèmes congénitaux, les traumatismes et certains problèmes respiratoires.

Tout savoir sur la chirurgie du nez ou rhinoplastie

Si vous envisagez une rhinoplastie, vous trouverez dans cet article les informations de base sur l’opération, le moment où elle est indiquée, comment elle est pratiquée et les résultats que vous pouvez attendre.

Cependant, il est impossible de répondre à toutes vos questions, car beaucoup dépend de facteurs personnels et des préférences du chirurgien plastique. Si vous ne comprenez pas quelque chose ou que vous avez besoin d’être rassurer, consultez votre chirurgien esthétique, comme par exemple la Policlinique Esthétique Marigny Vincennes en prenant un rendez-vous sur leur site excellence-esthetique.fr pour une rhinoplastie.

Quel est le candidat idéal pour une rhinoplastie ?

Les candidats idéaux pour la rhinoplastie sont ceux qui cherchent à améliorer leur apparence, et non pas à atteindre la perfection absolue. Si vous êtes en bonne santé générale, que vous avez une stabilité psychologique et que vos attentes sont réalistes, vous serez un bon candidat.

La rhinoplastie améliorera votre apparence et votre confiance en soi, mais elle ne vous fera pas ressembler à quelqu’un d’autre ni vous traitera différemment. Avant de décider de subir une rhinoplastie, réfléchissez à ce que vous voulez obtenir et discutez-en avec votre chirurgien plastique.

L’âge doit également être pris en compte. La plupart des chirurgiens plastiques préfèrent ne pratiquer la rhinoplastie qu’après la “poussée de croissance”, c’est-à-dire jusqu’à l’âge de 14 ou 15 ans pour les filles et un peu plus tard pour les garçons. Il est également important de prendre en compte les ajustements émotionnels et sociaux des adolescents, et de s’assurer que ce sont eux, et non leurs parents, qui veulent subir une rhinoplastie.

Comment se déroule la chirurgie ?

La rhinoplastie est toujours pratiquée dans la salle d’opération, dans une clinique ou un hôpital. Normalement, le patient reste à la clinique la nuit suivant l’opération et reçoit son congé le lendemain.

La rhinoplastie peut être effectuée sous anesthésie locale plus sédation, ou plus fréquemment, sous anesthésie générale, selon la complexité de l’opération et les préférences de votre chirurgien. Si l’opération est réalisée sous anesthésie locale plus sédation, le patient se sent détendu et le nez et son environnement sont insensibles à la douleur ; sous anesthésie générale, le patient est endormi pendant l’opération.

l'opération de chirurgie du nez est réalisée sous anesthésie locale plus sédation

Une rhinoplastie dure généralement entre 1 et 2 heures, bien que dans les cas complexes, elle puisse prendre plus longtemps. Lors de l’opération, la peau du nez est séparée de son support, composé d’os et de cartilage, qui est sculpté à la forme désirée. Enfin, la peau est redistribuée sur ce nouveau support.

De nombreux chirurgiens plastiques pratiquent cette intervention depuis l’intérieur du nez, en faisant de petites incisions dans les narines ; d’autres préfèrent pratiquer une rhinoplastie ouverte, en particulier pour les cas plus complexes, dans laquelle une petite incision est faite dans la columelle.

un plâtre ou un autre matériau est placé, ce qui permet de conserver la nouvelle forme du nez.

Une fois l’opération terminée, un plâtre ou un autre matériau est placé, ce qui permet de conserver la nouvelle forme du nez. Un tamponnement nasal est également placé dans les deux narines pour prévenir les saignements et stabiliser la cloison nasale.

Le retour à la normale

Après l’opération, et surtout pendant les 24 premières heures, vous pouvez ressentir un gonflement du visage, une gêne au niveau du nez et des maux de tête, qui s’atténuent avec les médicaments. Vous devez rester couché avec la tête élevée pendant la première journée (sauf pour aller aux toilettes). Vous remarquerez que le gonflement et les ecchymoses autour des yeux augmentent jusqu’à atteindre un maximum au bout de 2 ou 3 jours. L’application de compresses froides réduira le gonflement et vous vous sentirez mieux.

En tout cas, vous vous sentirez mieux que vous en avez l’air. La plupart des ecchymoses et des gonflements disparaissent en deux semaines environ (un gonflement minime, presque uniquement visible par votre chirurgien, peut durer quelques mois). Il est normal d’avoir un léger saignement de nez pendant les premiers jours. Vous ne devez pas vous moucher vigoureusement pendant une semaine environ, jusqu’à ce que les tissus guérissent.

Si vous avez des bouchons dans le nez, ils seront retirés en 1 ou 2 jours, après quoi vous vous sentirez beaucoup mieux. Au bout d’une semaine ou deux au maximum, le plâtre sera enlevé et les points de suture de la peau, si vous en avez, seront retirés.

La plupart des patients qui subissent une rhinoplastie retrouvent une autonomie et un train de vie normal dans les deux jours qui suivent, pouvant retourner au travail ou à l’école en une semaine environ. Toutefois, certaines activités ne doivent pas être pratiquées avant quelques semaines. Bien que votre chirurgien plasticien vous donne des instructions précises, voici quelques recommandations :

  • évitez les activités physiques intenses (jogging, natation, pompes,…) pendant 2 à 3 semaines,
  • évitez les coups de nez et les bains de soleil pendant 8 semaines,
  • lavez votre visage et maquillez-vous soigneusement.

Vous pouvez remettre vos lentilles de contact dès que vous le souhaitez, mais si vous portez des lunettes, vous devez prendre certaines précautions. Votre chirurgien plasticien vous verra dans les mois qui suivent l’opération pour vérifier vos progrès. Si vous ressentez un quelconque malaise entre deux visites ou si vous avez des doutes sur ce que vous devez ou ne devez pas faire, n’hésitez pas à l’appeler.

Existe-t-il des risques et des garanties ?

Lorsque la rhinoplastie est effectuée par un chirurgien plastique qualifié, les complications sont peu fréquentes et de peu d’importance. Cependant, il y a toujours une possibilité de complications, telles que des infections, des saignements de nez ou des réactions à l’anesthésie. Les risques peuvent être réduits au minimum en suivant scrupuleusement les instructions de votre chirurgien plastique avant et après l’opération.

De temps en temps, de petits points rouges peuvent apparaître sur la peau après l’opération. Ce sont de minuscules vaisseaux cassés ; ils sont généralement très petits, mais ils sont permanents. Il n’y a pas de problèmes liés aux cicatrices, puisque les incisions se trouvent à l’intérieur du nez ; même en cas de rhinoplastie ouverte, la cicatrice est imperceptible. Environ 1 cas sur 10 nécessite une chirurgie de révision pour corriger des défauts mineurs. De tels cas sont imprévisibles et surviennent même chez les patients des chirurgiens plastiques les plus expérimentés.

Les résultats

Pendant les premiers jours suivant l’opération, lorsque le visage est gonflé et meurtri, il est facile d’oublier que notre apparence va s’améliorer et de nombreux patients peuvent se sentir quelque peu déprimés ; c’est un sentiment normal. Jour après jour, l’apparence s’améliore et le patient commence à se sentir plus heureux.

Dans une ou deux semaines, vous n’aurez plus l’impression d’avoir subi une opération. L’amélioration est progressive et graduelle, bien qu’un gonflement minimal puisse subsister, surtout à la pointe, pendant quelques mois. Le résultat définitif est obtenu en un an environ.

Chirurgie esthétique du nez : résumé

La rhinoplastie est l’intervention chirurgicale pratiquée pour corriger les difformités du nez. Elle consiste essentiellement à modifier les structures nasales osseuses et cartilagineuses pour obtenir une nouvelle forme qui améliore l’harmonie du visage. Lorsque, en outre, la déviation de la cloison nasale est corrigée pour améliorer la fonction respiratoire, on parle de rhinoseptoplastie.

L’opération, qui est généralement réalisée sous anesthésie générale ou, dans certains cas, sous anesthésie locale et sédation, commence par une approche du nez par des incisions internes, de sorte qu’il n’y a pas de cicatrice externe visible. Le chirurgien coupe et façonne les os et les cartilages nasaux pour obtenir la forme souhaitée. Parfois, des incisions sont également pratiquées à la base des narines. Pour aider à modeler ou à soutenir la pyramide nasale, on utilise souvent comme greffons différents tissus du patient lui-même (cartilage, os) ou, plus rarement, des matériaux synthétiques.

Après l’opération, qui dure généralement une heure environ, un pansement nasal est mis en place, qui est généralement retiré le lendemain, sauf si une septoplastie a été pratiquée, auquel cas il est laissé en place pendant deux ou trois jours. Une attelle en plâtre est également appliquée sur le nez, qui est maintenu en place pendant une semaine.

Un certain œdème postopératoire et la présence d’ecchymoses (bleus) sont courants, qui disparaissent généralement au bout d’une semaine. La plupart des patients pourront reprendre une vie normale dans environ 8 à 10 jours.

On ne peut porter de jugement sur le résultat d’une rhinoplastie avant que plusieurs mois, voire un an, se soient écoulés. C’est le temps nécessaire pour que les tissus se stabilisent et que les cicatrices effectuent leur processus de maturation. L’intention de la rhinoplastie est que le “nouveau” nez n’attire pas l’attention, et qu’il s’intègre pleinement dans le contexte général du visage en produisant un ensemble harmonieux et agréable, c’est-à-dire qu’on ne détecte pas qu’il a été opéré.

Parfois, en raison de graves altérations anatomiques initiales, de troubles de la cicatrisation des tissus, de traumatismes postopératoires, etc., le résultat n’est pas parfait (asymétries, irrégularités du contour nasal, etc.), de sorte qu’une retouche chirurgicale peut être nécessaire, qui sera dans ce cas effectuée au bout de six mois.

Les informations contenues dans cette page ne peuvent en aucun cas, et n’ont pas pour but, de remplacer les informations fournies individuellement par votre chirurgien plasticien.

En cas de doute, votre chirurgien plasticien vous fournira les éclaircissements nécessaires. Si vous envisagez de subir une chirurgie plastique ou esthétique, adressez-vous à un spécialiste en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique.