La kinésithérapie respiratoire pour l’asthme

Accueil » Santé Pratique » La kinésithérapie respiratoire pour l’asthme

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie dans laquelle l’inflammation des voies respiratoires provoque une obstruction qui rend difficile l’entrée et la sortie de l’air dans les poumons.

L’asthme peut être déclenché par un certain nombre de choses telles que les émotions, les changements de temps, la fumée/le tabagisme, les odeurs fortes, les pollens, la poussière, la pollution, la nourriture ou les médicaments.

La kinésithérapie respiratoire pour l'asthme

Cependant, l’obstruction des voies respiratoires est réversible, soit spontanément, soit avec un médicament spécifique.

L’asthme est une maladie très courante. En France, elle touche 5 % de la population adulte et 8 à 10 % des enfants. Près de la moitié des cas se produisent avant l’âge de 10 ans, étant moins fréquents après 40 ans.

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

  • Difficulté à respirer (dyspnée).
  • Épisodes de toux, généralement secs et répétitifs.
  • Un sifflement quand on respire (respiration sifflante).
  • Une tension dans la poitrine.

Chez les enfants, la toux, surtout la nuit, et la respiration sifflante sont prédominantes, tandis que chez les adultes, les trois principaux symptômes de l’asthme sont l’oppression thoracique, la respiration sifflante et la dyspnée nocturne.

Quels sont les symptômes d’urgence de l’asthme ?

  • Une coloration bleue, violette ou pâle excessive de la peau, de la région des yeux ou des ongles (cyanose).
  • Une diminution du niveau de vigilance, comme une somnolence ou une confusion importantes, lors d’une crise d’asthme.
  • Une difficulté respiratoire extrême.
  • Une impulsion rapide.
  • Une anxiété intense due à l’essoufflement.
  • Une transpiration.

Que peut-on faire pour éviter les déclencheurs d’asthme ?

  • Savoir ce qui déclenche la poussée d’asthme pour l’éviter et la contrôler.
  • Maintenir une bonne hygiène dans la maison.
  • Ne fumez pas et évitez les environnements enfumés.
  • Prenez vos médicaments selon la prescription de votre médecin. Ne cessez jamais de le prendre quand vous vous sentez mieux.
  • Traitement via la kinésithérapie respiratoire.

Quels sont les avantages de la kinésithérapie respiratoire pour l’asthme ?

  • Elle contribue à réduire les symptômes quotidiens.
  • Elle permet de diminuer les doses nécessaires des médicaments habituels. Elle ne remplace pas les médicaments, mais contribue à en diminuer la nécessité.
  • Elle favorise l’arrivée du médicament inhalé dans les poumons profonds, étant plus efficace sa prise.
  • Elle aide à stabiliser le patient après la crise.
  • Elle favorise le nettoyage des sécrétions qui apparaissent après la crise, lorsque l’inflammation et le bronchospasme cèdent.
  • Elle permet de contrôler et de prévenir une nouvelle crise et ses éventuelles complications.
  • Elle contribue à améliorer la mécanique respiratoire du patient en rendant sa respiration plus efficace et plus économique.

La kinésithérapie respiratoire améliore la qualité de vie des personnes souffrant d’asthme, en réduisant l’absentéisme au travail et/ou à l’école, en améliorant l’état émotionnel et en réduisant le stress que cette maladie génère.

En quoi consiste la kinésithérapie respiratoire pour soigner l’asthme ?

Le traitement de la kinésithérapie respiratoire pour l’asthme doit être fait dans les périodes d’intercrise, jamais dans les moments de crise. Au moyen d’exercices respiratoires, la musculature respiratoire et thoracique sera travaillée pour renforcer ou détendre les différents muscles.

Le drainage des sécrétions est également important, ainsi que l’acquisition d’un schéma respiratoire correct. Le traitement de kinésithérapie respiratoire est complété par des techniques de relaxation et de contrôle respiratoire pour pouvoir affronter et même contrôler les crises d’asthme.

La physiothérapie respiratoire remplace-t-elle le traitement médical de l’asthme ?

Non, elle ne la remplace jamais, mais avec la kinésithérapie respiratoire, elle sera plus efficace et même, face à l’amélioration et au contrôle des symptômes causés par l’asthme, elle permet dans certains cas de réduire la quantité de médicaments.